HISTOIRE: Breisach, la plus ancienne ville alsacienne

Breisach, la plus alsacienne des villes badoises !Nous voici dans ville badoise que l’on peut considérer comme la plus alsacienne par son histoire.
Les caprices du Rhin , ont fait osciller Vieux Brisach entre deux pays.

Jusqu’au Vième siècle, le Rhin s’est écoulé coté Est du promontoire, donc Vieux-Brisach était alsacien. Puis le rhin et les efforts de canalisation dévièrent le lit du fleuve à l’Ouest, le coupant de l’Alsace.

Mais déjà en 58 av. JC, Jules César vainquit Arioviste dans la plaine au pied de Vieux-Brisach.

Au temps des Romains, vers 10 av. JC, le général Drusus fait établir des postes de défense le long du Rhin, des Castella, à Bâle, à Kembs (Cambete), à Brisach (Mons Bris-siacus), à Horbourg (Argentovaria) puis Strasbourg  et vers les limes du Rhin…..

Par le Serment de Strasbourg, en 842, Brisach, avec l’Alsace intègre la Lotharingie.

Les siècles des règnes des Hohenstaufen voit éclore l’art roman et notamment le début de la construction des cathédrales de Strasbourg, Fribourg et ici celle de Brisach.

Durant les siècles suivants, sous le règne des Habsbourg (Rodolphe I , Landgrave de Haute Alsace élu Roi des Allemands  en 1273) se construit le pont de Brisach sur le Rhin en 1283 (Bâle en 1225, Strasbourg en 1385, remplaçants des Bac)

Les Habsbourg affirment à travers les siècles leur autorité et leur influence en Alsace préparant l’unité des domaines de l’Autriche Antérieure, dont Brisach, avec son pont sur le Rhin sera le pivot des contacts avec l’Empire et Ensisheim le Centre Administratif et Juridique.

Sous le règne de Louis XIII, ,à l’initiative de Richelieu ,l’intervention militaire de la France  fait que Brisach est prise le 18 dec 1639 par les troupe  de Bernard de Saxe – Weimar. La ville de Brisach devient le pivot de la politique française en Alsace (mort de Richelieu en 1642, et de Louis XIII en 1643).

La Guerre de Trent Ans va ravager l’Alsace et les pays environnants. La peste se déclare à plusieurs reprises, particulièrement  en 1631, 1637, 1667 jusqu’en 1669.

Pour le roi de France, le Landgraviat d’Alsace se présente comme «la meilleure des portes ouvertes à la France dans le St Empire Romain Germanique».

Les Traités de Westphalie en 1648, ( Osnabruck,Munster) stipulent que la Maison d’Autriche cède à la France ses terres et seigneuries du Sundgau et de Haute Alsace.
A noter que les Cantons Helvétiques  obtiennent leur indépendance complète, et que Mulhouse sera compris, dorénavant dans les traités passés entre les Confédérés et la couronne de France, donc plus de lien avec l’Empire.

En France, à Paris, éclate la Fronde.
Le Comte d’Harcourt, gouverneur de l’Alsace tente de créer, sur le Rhin, avec Brisach comme capitale, une principauté indépendante ( 1652 – 1654 )

En août 1672 la rupture des relations entre l’Empereur et le Roi de France est consommée.

Dès lors louis XIV décide que l’Alsace sera une province française.

Il vient en Alsace et est accueilli à Breisach en 1673, ville qui est «le joyaux dans la couronne de France» . Il séjourne au «zum roten Kuppe» où siège le «Conseil Souverain d’Alsace» créé le 4 novembre 1658 à Ensisheim pour rendre la justice française et favoriser l’introduction de la législation française en Alsace.

Sur ordre du roi, Louvois rase les remparts de Colmar, Obernai, Rosheim, Munster, Haguenau, Wissembourg, et Landau.

Après la prise de Strasbourg -après le siège de 1681- la province d’Alsace est totalement rattachée au royaume de France.

Commence alors une autre page d’Histoire que nous relaterons une autre fois.

crédit photo: Wikipedia